Les fêtes de fin d’année sont un moment décisif pour les e-commerçants. Avec en moyenne 20% du chiffre d’affaires annuel réalisé entre Novembre et Décembre, Noël est un rendez-vous à ne pas manquer. Voici en une infographie nos 10 chiffres-clés sur le shopping de Noël et l’impact du remarketing à cette période clé de votre activité. Cette infographie est un résumé de notre calendrier de l’Avent publié sur twitter au mois de Décembre 2015. Vous pouvez retrouver chaque tweet avec le hashtag #AventSaleCycle. Le e-commerce Français, un secteur robuste Avec +15% de hausse en 2015, le e-commerce Français va atteindre les 65 Milliards d’Euros à fin décembre 2015 (source: FEVAD). Une hausse qui témoigne de la bonne santé de ce secteur et montre qu’il est de plus en plus naturel pour les consommateurs d’acheter en ligne. Toujours selon la FEVAD, 13 Milliards d’euros (soit 20% de ces dépenses) sont effectuées aux seuls mois de Novembre et Décembre pour les achats de Noël. Et c’est loin d’être une surprise ! Ce chiffre est en hausse de 13% par rapport à 2014. À titre de comparaison, la période de Noël 2010 avait généré 2 fois mois de dépenses en ligne (6,5 Milliards). Ce phénomène de plus en plus marqué s’explique par les nombreux avantages de l’achat en ligne : possibilité de trouver un produit précis, gain de temps, expérience d’achat moins stressante (on évite la foule des magasins) et plus flexible (on peut commander le soir ou le week-end, lorsque les boutiques sont fermées). 30 millions de e-Pères Noël La FEVAD estime à 30 millions (soit près de la moitié de la population) le nombre de Français qui utilisent internet pour leurs courses de Noël. Ils y dépensent plus de la moitié (58%) de leur budget cadeaux. Rapporté aux dépenses de Novembre et Décembre, cela représente environ 430 €/personne. Des acheteurs moins indécis à Noël En temps normal, l’abandon de panier tous secteurs confondus est de l’ordre de 76%. Bien sûr, celui-ci peut varier largement selon le type de produit ou de service vendu : le secteur très concurrentiel du voyage affiche le plus fort taux d’abandon de panier avec 82,4%, alors que le prêt-à-porter, avec ses paniers moyens moins élevés, est relativement épargné par ce phénomène (‘seulement’ 72% d’abandon de panier). A Noël, ces tendances sont bouleversées : on note une diminution significative des abandons de paniers. Avec le ‘rush’ des derniers achats, les clients on tendance à moins hésiter. Ils se décident plus vite à passer commande car ils ont la pression du temps : « le colis DOIT arriver avant le 24 ! » – on ne veut pas se retrouver sans cadeau sous le sapin. Cette tendance se confirme...